Interview avec Jeanne D’Arc

Bildresultat för jeanne d'arc

Bonjour madame !
Vous vous appelez comment ?

Je m’appelle Jeanne d’Arc. Je m’appelle de même Jeanne La Pucelle, et j’ai aussi le surnom La Pucelle d’Orléans.

D’où venez-vous à l’origine?

Je suis née au village Domrèmy, en Lorraine, qui est en Duché de Bar.
Plus tard les hommes ont changé le nom de village pour Domrémy-la-Pucelle, après moi.
C’est vraiment un honneur.

Tu es née quand ?

Je suis née 1412. Je ne sais pas quelle date, mais mes parents la savent.
Vers le Moyen Âge, c’est une période avec beaucoup de désordres et de tragédie.
Ma famille est des paysans.

Vous faites partie de quelle réligion ?

Je suis chatolique, c’est-à-dire chrétien.

Vous-êtes combien dans ta famille ?

J’ai une mère, Isabelle Romée, un père, Jacques d’Arc, 3 frères, Jacques, Jean et Pierre, et 1 soeur, Catherine.
C’est une très bonne famille. Beaucoup d’amour et de sûreté.

Elle est un grand exemple pour moi, et elle a été ça, toute ma vie.
Quand j’ai douté de moi  elle a toujours été là pour moi, et je ne peux pas la remercier assez.
Chez elle je trouve du réconfort, quand j’ai besoin de ça.

De qui parlez-vous maintenant ?

Ma mère, Isabelle. Ils disent que je la rappelle.

Comment êtes-vous ?
Je suis rêveuse, gentille, mysterieuse et unique. Au besoin, je suis froide, par exemple dans des guerres.
On ne peux pas toujours montrer les sentiments.
Courageuse aussi.

Votre éducation est laquelle?  
Je n’ai pas une éducation, parce que je suis devenu jeune paysanne.
J’ai été illetrée, c’est-à-dire, je ne savais pas ni lire ni écrire.
Mais maintenant, j’ai appris ça, et mon intêret favorit est lire.
Le meilleur genre est la litterature Fantastique. Le raison est parce que j’aime le sentiment de suspense. Quand je lis des guerres je me reconnais.

Un genre qui je n’aime pas du tout est romantisme. Un livre n’est pas bon si les actions sont basées de l’amour, mais un peu de romantisme dans un livre ne fait rien.

Il y a beaucoup de livres de vous et votre vie, lequel est la meilleur ?
Un de ces livres s’appelle Aperçus nouveaux sur l’histoire de Jeanne d’Arc, de l’écrivain fantastique Jules Quicherat, mais je n’aime pas Jeanne d’Arc : Mythes et réalités, de Olivier Bouzy, parce que c’est ennuyeux. Ma vie n’est pas triste, c’est une aventure et plein de morale.
C’est intéressant comment une pauvre fille comme moi est devenu une source d’inspiration pour des femmes dans le monde entier.

Que faites-vous ?

Maintenant, je suis une sainte.
Je passe mon temps à lire et je surveille l’armée française.

Pourquoi est-ce que vous êtes connue ?

Quand j’étais jeune j’ai entendu des voix.
Je me souviens ce jour. Saint Michel, sainte Catherine et sainte Marguerite se sont révélés pour moi, ils sont très beaux.
Ils disent que je vais détourner les Anglais hors de France et que je vais conduire le prince héritier à Reims pour le couronnement.
Cette période de temps est vers la fin de La Guerre de Cent Ans.
Je deviens le commandant en chef des forces armées pour l’armée française. J’atteins la tâche et détourne les Anglais hors d’Orléans. Dans la guerre, je porte des vêtements hommes, je combats à cheval et j’utilise un drapeau avec le nom de Jesus et Marie.
Quand je veux rentrer à la maison, le roi dans le pays veux que je vais continuer diriger une autre armée.

Vous préferez quel jour d’année ?

Mon jour favorit est mon propre jour de mémorable.
C’est merveilleuse que les hommes veulent me honorer.

C’est quelle date ?

C’est le 30 mai, l’anniversaire de ma mort. L’exécution a lieu à Rouen.
Si je me souviens bien, j’entends des cris déchirant, mais je suis calme et froid.
Je prie Dieu pour ma famille et mon pays, en même temps que les gens pleurent.

Pourquoi êtes-vous morte?

Je me défends mais c’est impossible.
Ils me brûlent, parce que ils m’accusent de sorcellerie et hérésie.

Voulez-vous changer votre vie avec quelqu’un ?

Mes expériences et des succès sont précieuse pour moi et ça a donné un sens à ma vie.
Je sais il y a des femmes dans le monde entier qui m’admire, et ce n’est pas plus important que d’argent.

Merci pour votre résponse !

Merci beaucoup pour ton attention.
Cela m’a fait plaisir de te rencontrer.

Julia Berg SA16

Une critique du film

Le titre du film est Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu?

Le film se déroule à Chinon, en France.

Claude Verneuil est le père dans la famille.
Il est un homme assez gros. Il est petit et je crois qu’il mésure environ 1,68. Les yeux de Claude sont verts et les cheveux sont gris et courts.
L’homme est âgé, il a environ 65 ans. Il n’a pas ni une moustache ni une barbe. Le père a la tête carré et souvent un air serieux.
Comme personne il est impulsif et a soupe au lait, mais aussi gentil et prévenant.
Claude est conservatif, gaulliste pour être juste, et catolique. Malheureusement il est raciste, mais le père ne comprend pas ça.
Monsieur Verneuil est démodé et traditionnel, même un peu patriotique. Il s’habille propre et avec classe. On le voit le plus souvent avec un complet.

Le mariage de Claude et sa femme Marie est incertain et ça ne sert à rien de la conduite de Claude. Il a des préjugés des gens d’autre religions et cultures.
L’homme est assez drôle et souvent ironique, mais il peux dépasser les bornes parfois et exagére.
Plus tard monsieur Verneuil rencontre le père de son futur beau-fils Charles, qui est un raciste anti-blanc de l’Afrique, et tous les deux ont des opinions sévères
Au début il n’a pas un problem trouver des déclarations faux de ses gendres, mais par bonheur il deviens plus tolérant.

Le film parle d’une famille riche, française et catolique avec quatre filles.
Les filles sont mariés avec un chinois, un juif et un musulman.
La quatrième fille se marie avec un homme catolique.
Malheuresement, selon les parents, il est noir et de l’Afrique.

Je pense que le film est drôle et un peu bizarre. Il est intéréssant parce que je n’avais pas pensé des religions à ça façon, comme il fait dans le film. Je crois que quelques personnes suspectible peuvent avoir besoin de regarder le film, qui est assez provocant mais impartial. C’est un film médiocre, parce que il n’est pas mauvais mais il n’est pas un chef-d’oeuvre non plus.
J’ai regardé des films meilleur, par contre c’est une histoire que je veux partager avec ma famille et mes amis.
C’est un film risqué parce que des religions est un sujet sensible et susceptible, mais je crois la société d’aujourd’hui a besoin de plaisanterie doux et sincérité de toutes les cinq grandes religions du monde et des cultures différentes. Nous devions être plus ouverts et traiter tout le monde paisible et avec du respect et de la dignité.

Le message du film est qu’on doit accepter tous les gens du monde, même si ce peux être difficile à cause des préjugés. C’est très bien et important, particulièrement dans le monde d’aujourd’hui.

Julia Berg